Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Bien choisir un tapis

Choisir un tapis se fait avec beaucoup d'attention. Au-delà de l'esthétique, vous attendez également de votre tapis qu'il réponde à vos attentes en terme de qualité, confort, douceur, facilité d'entretien...

Fibres naturelles ou synthétiques ?

Pour choisir le bon tapis, regardez attentivement les fibres et la façon dont il a été fabriqué.

Traditionnellement, la laine est la fibre la plus utilisée pour la confection des tapis en fibres naturelles. Elle est particulièrement appréciée pour ses qualités d'élasticité, de résistance, de confort et de stabilité des couleurs. D'autres fibres naturelles comme la soie, le coton, le sisal, le coco sont également utilisées.

Obtenues à partir de matières thermoplastiques fondues et extrudées, les fibres synthétiques comme le polypropylène, le polyamide ou le polyester entrent de plus en plus souvent dans la composition des tapis et représentent une alternative économique de qualité.

Tapis noué, tissé ou tufté ?

La méthode de fabrication influence aussi la qualité du tapis. Trois principales méthodes sont employées pour la fabrication : le nouage, le tissage et le tuftage.

Autrefois, les tapis étaient tissés ou noués à la main. Le tuftage est une méthode de fabrication plus récente.

Le nouage d'un tapis débute toujours par le tissage d'un fil de trame sur un fil de chaîne afin de créer une lisière solide. Les noeuds sont formés en fixant un brin de laine ou de soie sur 2 fils de chaîne. Les fils de trame séparent entre elles les rangées de noeuds. Sachez que pour bien serrer le noeud, l'artisan tire les poils vers le bas. Si vous observez le tapis "dans le sens du poil", vous aurez l'impression qu'il est clair. Dans l'autre sens, vous le verrez plus foncé.

Les unités de comptage et de mesure des noeuds varient d'un pays à l'autre. On parlera de nouage grossier si le tapis compte 40 000 à 80 000 noeuds au m². Au-delà de 500 000 noeuds au m², il s'agira d'un nouage particulièrement fin et délicat. Ce type de tapis requiert jusqu'à 100 jours de travail.

La technique du tissage est plus simple : des fils de trame colorés sont tissés dans des fils de chaîne pour créer le motif. On obtient ainsi un tapis plat, réversible, nettement moins coûteux qu'un tapis noué à la main. Essentiellement réalisés en laine ou en coton, les motifs sont souvent géométriques, floraux ou animaliers stylisés. Cette technique est employée pour les styles kilims ou dhurries.

Une variante du tissage est utilisée pour la fabrication des tapis dits "mécaniques". Le tissage se fait alors en machine, à base de laine ou de fibres synthétiques. Les motifs sont souvent des répliques fidèles de motifs de tapis d'Orient traditionnels et intemporels.

La technique du tuftage ressemble beaucoup à celle du nouage mais le noeud est fait à l'aide d'un instrument spécial. Le canevas est tendu sur un métier. Lorsque le tuftage est achevé, le tapis est retiré du métier et l'envers est enduit d'une couche de latex. Après séchage, le tapis est rasé et ciselé pour mettre les motifs en évidence. Enfin il est lavé, son dossier est recouvert d'une toile protectrice et les franges sont cousues. Les tapis peuvent également être tuftés en machine. Dans ce cas, la machine insère les mèches dans le canevas. Souvent réalisés en laine ou en polyacryl, ces tapis représentent des motifs traditionnels chinois, modernes ou inspirés de motifs népalais. Les coloris sont lumineux et éclatants.

Enfin pour bien choisir votre tapis, retenez également que le poids et la densité en disent beaucoup sur sa qualité. En règle générale, un tapis lourd avec une densité de mèches élevée sera plus résistant.

Comment bien choisir la taille de votre tapis ?

Les tapis sont généralement proposés en plusieurs tailles, et parfois même en plusieurs formes : tapis rectangulaires, tapis carrées, tapis ronds ou encore tapis ovales. A vous de choisir la forme qui conviendra le mieux à votre décoration d'intérieur.

Cependant, si le tapis doit être placé sous une table de salle à manger, mieux vaut respecter certaines proportions : comptez environ 120 cm de plus par rapport à la dimension de votre table, tant en longueur qu'en largeur. Exemple : si votre table mesure 150 x 80 cm, vous choisirez un tapis de 270 x 200 cm.

Pratique

L'usage d'un anti-dérapant est appréciable, surtout lorsque votre tapis est posé librement au sol. Proposé en tapis sous-couche ou en bandelettes adhésives, l'anti-dérapant empêche le tapis de glisser et évite ainsi les risques de chutes.

Partager
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur les cookies.
J'accepte